Retour
Tendances

Food Tech : alliée de l’innovation agroalimentaire ou future rivale de l’industrie agroalimentaire classique ?

La Food Tech est un secteur relativement nouveau qui vient dynamiser le secteur bien établi de l’agroalimentaire. Par définition, la Food Tech est assimilée à un ensemble d’acteurs, dont de nombreuses startups, qui cherchent à innover grâce au numérique dans les secteurs agri et agroalimentaire.

La Food Tech regroupe plusieurs grandes catégories telles que :

  • l’AgTech (élevage ou culture agricole assistée par des outils digitaux)
  • La food-science (transformation et création de produits)
  • Les services type food service liés à la restauration (livraison à domicile et plats à emporter)
  • Le e-commerce alimentaire avec par exemple Amazon qui a récemment lancé ses « meal kits »

En France, l’agroalimentaire est le 1er secteur industriel, l’apparition et le développement de la Food Tech est donc à suivre de près pour en comprendre les futurs enjeux. En pleine expansion, ce secteur est-il alors au service ou au contraire un futur rival de l’industrie agroalimentaire traditionnelle ? Comment les acteurs de l’agroalimentaire peuvent-ils tirer partie de la Food Tech ? Quelques pistes de réflexion ci-dessous :

Les chiffres clés de la Food Tech

  • 3 500 startups dans le monde dont 472 françaises
  • 500 % : c’est le taux de croissance du Foodservice pour la livraison à domicile
  • 387 millions d’euros : la plus grosse levée de fond réalisée par une entreprise de la Food Tech : Foodora
  • 250 milliards de dollars : c’est le chiffre d’affaire anticipé de la Food Tech pour 2022 (monde entier)
  • 5,8 % c’est la croissance annuelle prévisionnelle de la FoodTech entre 2015 et 2022

En quoi la Food Tech est-elle au service de l’innovation agroalimentaire ?

La Food Tech transforme les processus complexes classiques de l’industrie agroalimentaire en utilisant les outils numériques. Parmi ces outils, nous retrouvons :

  • la géolocalisation,
  • la data science,
  • la biotechnologie,
  • l’intelligence artificielle,
  • la robotique,
  • la blockchain,
  • et l’internet des objets.

La chaîne de valeur, qu’elle soit en BtoB ou en BtoC, est donc transformée et permet d’accélérer ainsi que de rendre plus efficaces de nombreux processus du secteur agroalimentaire. Cela faisait plusieurs décennies que la chaîne de valeur évoluait peu, et c’est donc tel un électrochoc que la Food Tech vient pourfendre l’industrie agroalimentaire avec ses innovations éclair.

Comment s’y prend la Food Tech pour rivaliser avec les poids lourds de l’industrie agroalimentaire ?

La force de la Food Tech repose sur des outils technologiques mais aussi sur une démarche bien structurée, idéale pour booster l’innovation. Dont les acteurs historiques de l’IAA doivent s’inspirer.

#Customer First

La Food Tech s’ancre dans une démarche qui met l’utilisateur au centre de l’offre. En effet, dans un contexte de foodbashing où les professionnels de l’IAA sont vite pointés du doigt, la foodtech se positionne au plus près des besoins du marché.

#Test & Learn

Le Test & Learn consiste à tester plusieurs concepts et approches avant de lancer un produit ou un service.
Cette approche laisse donc plus de marge d’erreur et l’on peut se tromper plusieurs fois jusqu’à trouver la bonne approche. Cela, les startups de la Food Tech l’ont bien compris et sont des adeptes du « Test and Learn ». Une démarche rapide et idéale qui les rend plus agiles.

#Partnerships

Les startups de la Food Tech ont pris le contre-pied de l’industrie agroalimentaire sur le plan de la collaboration entre les acteurs et en adoptant une démarche d’innovation plus transparente.
En effet, elles multiplient les partenariats et se basent sur l’intelligence collective ; ainsi que sur un fonctionnement collaboratif. Comme les cycles produits sont très courts (6 mois dans la plupart des cas), elles peuvent multiplier les expériences et les partenaires jusqu’à trouver la bonne formule.

Un clash Food Tech vs industrie agroalimentaire classique à venir ?

Pour l’instant la Food Tech et l’industrie agroalimentaire classique continuent de se développer sans qu’une vraie rivalité n’ait encore émergé. Toutefois, cela ne saurait tarder car les petites entreprises de la Food Tech commencent à développer des offres qui séduisent de plus en plus de consommateurs et leur part de marché augmente rapidement chaque année.

Des acteurs de poids comme Amazon sont également à considérer dans la balance. Ils investissent massivement dans ce secteur ultra-innovant et viennent concurrencer à la fois les startups de la Food Tech et la GMS classique. Quelques actions qu’Amazon a déployées en lien avec la Food Tech : le rachat de wholefoods, mise en place de la nouvelle marketplace Amazon Fresh, lancement des “meal kits”…

Comme nous l’avons précisé plus haut, actuellement, toute la chaîne de valeur est en mutation et c’est un véritable défi pour les grandes entreprises de l’agroalimentaire d’arriver à suivre ses évolutions. Les startups sont nombreuses et innovent généralement sur un aspect bien précis de la chaîne de valeur. Par exemple, les services de livraison à domicile comme Deliveroo ou UberEats deviennent de plus en plus performants. Elles n’ont donc pas à modifier d’autres processus contrairement aux grandes entreprises agroalimentaires classiques qui doivent sans cesse réadapter l’ensemble de leurs processus.

Trois solutions s’offrent donc à l’industrie agroalimentaire classique

  • S’ouvrir aux jeunes entreprises de la Food Tech et innover main dans la main (donner une place plus importante à l’Open Innovation et veiller à mettre le client au centre de l’offre)
  • Devenir plus agiles et développer des offres nouvelles leurs donnant de gros avantages concurrentiels
  • Renouer avec la confiance du consommateur à faisant preuve de plus de transparence (utilisation de la BlockChain et de l’IOT pour la traçabilité)

 

En conclusion de cet article, ce qu’il faut absolument retenir : la food tech est jeune mais en plein développement ! Elle ne cesse de grandir chaque année. Pour se différencier de l’industrie agroalimentaire classique, la food tech s’est d’abord appuyée sur de nouvelles technologies venant du numérique. Ensuite, elle a placé l’utilisateur au centre de l’offre tout en conduisant des cycles de production courts en collaboration avec d’autres acteurs du secteur. Malgré le fait que la rivalité entre la food tech et l’industrie agroalimentaire classique soit encore faible, il est fort possible qu’elle s’amplifie à plus long terme. Une vraie transformation a déjà commencé et les entreprises qui compteront demain seront celles qui auront intégré les meilleures stratégies d’innovation.

Centre Culinaire ContemporainCentre Culinaire Contemporain

Écrit par Centre Culinaire Contemporain

Le Centre Culinaire Contemporain décrypte les expériences utilisateurs et innove grâce aux regards croisés de ses conseillers culinaires.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.