Retour
Recherche & Développement

Pourquoi mieux connaître les aptitudes et usages culinaires de ses produits ?

Développer un produit avec une vocation culinaire est de bon ton !  Nombre d’entreprises souhaitent développer des produits à vocation culinaire, mais avant de procéder à son lancement, il est nécessaire de savoir exactement ce que l’on peut ou ne pas en faire, quel en est l’usage. Comment il se comporte à chaud, à froid, en mélange, en gratin, à la poêle, en glace… et aussi de savoir s’il fait mieux ou moins bien que ces concurrents !

Appréhender les forces et faiblesses d’un produit pour dominer son marché

Mieux connaitre les aptitudes et usages culinaires de vos produits peut vous aider à mieux les positionner, ainsi qu’à mieux répondre aux besoins concrets de vos utilisateurs. Dans un premier temps, cela vous aide à définir vos forces et vos faiblesses. Celles-ci vont ensuite pouvoir guider vos démarches pour commercialiser le meilleur produit culinaire possible. Pour réussir à établir ce bilan, il est essentiel de conduire un (ou plusieurs) test d’usage culinaire.

Les principaux objectifs du test d’usage culinaire :

  • Mieux connaître son produit et son comportement dans différents contextes
  • Savoir comment ils se comportent par rapport aux produits concurrents
  • Pouvoir affiner son discours et le soutenir sur le plan marketing et commercial

Voici les différentes étapes clés pour définir les forces et faiblesses de votre produit alimentaire :

Etape 1 : Identifier les recettes dans lesquelles ce type de produit est utilisé, et son contexte d’utilisation.

Il est important de bien déterminer les critères d’attente de vos cibles par rapport à votre produit, afin que le test d’usage puisse être travaillé sous tous les angles nécessaires. Par exemple, un produit qui servira en cuisine de restauration collective ne sera pas analysé à travers le même prisme qu’un produit qui servira en restauration gastronomique.

Etape 2 : Définir ce qu’on attend du produit et son rôle dans la recette.

Son comportement doit être cohérent avec le rôle qu’il joue dans la recette. C’est d’autant plus important pour les produits alimentaires qui ont un champ d’usage plutôt large, tel que les crèmes. Par exemple pour une crème, pour chaque usage, il faut tenir compte des caractérisations des fonctionnalités de :

  • liaison,
  • stabilité à l’acidité,
  • réduction,
  • rendement de cuisson,
  • onctuosité

Tous ses paramètres doivent être connus avant le test pour pouvoir être évalués.

Etape 3 : Conduire les tests d’usages, et comparer le résultat aux critères attendus et aux produits des concurrents.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les tests d’usages doivent arriver très tôt dans le processus de création ou d’amélioration d’un produit. Cela permet de rapidement isoler les axes d’amélioration et les différentes opportunités pour votre produit.

Comment bien se positionner par rapport à la concurrence et vos utilisateurs finaux grâce aux usages ?

Identifier ses concurrents directs et indirects ainsi que les besoins de ses utilisateurs pour mieux se positionner

L’identification des concurrents peut se faire sur deux niveaux :

  • Les concurrents directs dans le même segment avec des produits plus ou moins proches,
  • Les concurrents indirects sur d’autres segments mais dont les produits peuvent se substituer au votre dans certaines conditions.

Identifier les besoins de ses utilisateurs

Comme pour vos concurrents, il est important de bien déterminer qui vont être vos utilisateurs, ainsi que les contextes dans lesquels ils vont évoluer. Comme nous l’avions déjà évoqué, un chef en restauration collective n’aura pas les mêmes contraintes qu’un chef en restauration gastronomique. Il faut donc prévoir tous les cas d’usages dans lesquels vous souhaitez que votre produit soit testé.

Garder un positionnement dynamique et améliorer continuellement ses produits

Il est important de garder en tête qu’avec la dynamique actuelle du marché agroalimentaire, les tests d’usages doivent être régulièrement effectués afin de rester compétitif. En effet, de nouvelles innovations alimentaires arrivent sur le marché très régulièrement. Il est crucial de continuer à améliorer ses produits et de garder un positionnement dynamique.

Construire un argumentaire marketing et commercial grâce au test d’usage

Le secret de l’argumentaire marketing et commercial réussi

Il se trouve au point de rencontre entre les résultats de vos tests d’usages, de votre analyse concurrentielle et des besoins de vos utilisateurs finaux. Le test vous donnera les informations nécessaires pour situer votre produit et vous serez à même de déterminer sur quelles forces il faut appuyer votre argumentaire commercial. Certains résultats sont souvent surprenants, et vous permettront de mettre en lumière certains avantages dont vous n’aviez même pas imaginé l’existence jusqu’ici.

Que faire lorsque mon produit n’est pas assez bon pour aller vers un lancement commercial ?

Il arrive souvent que des produits soient loin d’être assez performants pour être commercialisable, bien souvent car la phase de test d’usage arrive trop tard dans le processus de création/d’amélioration. Dans ces cas-là, il est essentiel de de revoir son produit et de répéter le test d’usage jusqu’à ce qu’il soit assez performant.

Il arrive parfois que des opportunités de développement surgissent après la première phase de tests d’usages. Il est important de savoir saisir ces opportunités qui peuvent vous guider vers de nouveaux produits. Ceux-ci viendront compléter votre gamme ou en démarrer une nouvelle. Les tests d’usages peuvent donc vous amener vers une innovation rapide et peu coûteuse, d’où l’importance de les conduire le plus tôt possible et assez régulièrement sur vos produits.

Conclusion : Ce qu’il faut absolument retenir

Connaître les aptitudes et usages de vos produits est absolument essentiel à la fois pour rester compétitif sur vos produits existants, mais également pour en développer de nouveaux. Il est crucial d’identifier les besoins de vos utilisateurs et de bien définir leur contexte, tout en tenant compte du cadre concurrentiel dans lequel vous évoluez. Une fois cela accomplie, il est essentiel de confronter votre produit au test d’usage et de le mettre en perspective par rapport aux critères que vous aurez déterminés.
De plus, les tests d’usages en révèlent souvent bien plus que ce qu’on attend d’eux et c’est tant mieux ! Il est important qu’ils surviennent en début de processus d’innovation et qu’ils soient réguliers, en plus de permettre des améliorations continues, ils stimulent l’innovation par la même occasion.

Rédactrice : Marie-Loïc Garin

Centre Culinaire ContemporainCentre Culinaire Contemporain

Écrit par Centre Culinaire Contemporain

Le Centre Culinaire Contemporain décrypte les expériences utilisateurs et innove grâce aux regards croisés de ses conseillers culinaires.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.