Retour
Études & Ebooks

Le consentement à payer des consommateurs ; Le cas du pain

Temps de lecture : 2 minutes

Dans le cadre de son partenariat avec le projet Terres de Sources, le Centre Culinaire Conseil a mené une étude sur le consentement à payer des consommateurs pour des produits issus de filières vertueuses. Cette étude porte plus particulièrement sur la filière Pain/farine.

Le Goût et le boulanger : les deux boussoles dans le choix des consommateurs

Le choix de la boulangerie se fait avant tout sur l’assurance d’y trouver du bon pain, et d’en retirer un bénéfice émotionnel individuel. Pour cela, le consommateur place toute sa confiance en l’artisan qui représente pour lui celui qui sait et qui maîtrise l’art de faire le pain.

Au-delà de cela, point de questionnement…

  • Avec aucune ou une très faible connaissance de la filière pain, lorsqu’on le questionne, le consommateur se projette sur une filière de proximité, avec des farines issues du « moulin d’à côté » et livrées à son boulanger par le meunier lui-même.
  •  De fait, en ce qui concerne le son consentement à payer, le premier vecteur est définitivement le goût. Le choix de l’artisan se fait de manière prioritaire sur la qualité de son pain et pour cela, le consommateur est effectivement prêt à payer un peu plus si ce critère est rempli.
  •  Malheureusement, les dimensions RSE autour des matières premières n’ont que très peu d’impact sur la propension à payer plus. Pour le consommateur, il va de soi que l’artisan utilise des matières premières issues de filières de qualité. En revanche, les dimension RSE portées par le boulanger lui-même et son positionnement impacte positivement la projection d’un meilleur goût…

Retrouvez tous les détails de cette étude dans l’EBOOK :

Flore MilletFlore Millet

Écrit par Flore Millet

Flore est chef de projet innovation au Centre Culinaire Conseil #innovation #durabilite #marketing #filiere #bienmanger

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.
Un accès à un panorama des dernières tendances culinaires 
pour alimenter votre veille et vos réflexions autour de l’innovation agroalimentaire.

Recevez 1 newsletter / mois.