Retour
Études & Ebooks

Le Bien-Manger chez les étudiants : entre injonction et volonté d’affranchissement

Temps de lecture : 2 minutes

Les études supérieures représentent un passage particulier dans la vie de chacun. En effet cette période de transition entre l’adolescent encadré et l’adulte responsable, autonome, et indépendant s’accompagne souvent de grands changements pour les étudiants.

L’alimentation étudiante : un changement de vie et un fort marqueur d’autonomie

Parmi ces changements, un point important est l’alimentation. Soumise à différents facteurs, l’alimentation de l’étudiant à cette étape de sa vie conditionnera aussi son comportement alimentaire à plus long terme ce qui en fait un sujet d’étude intéressant. Les comportements des étudiants vis-à-vis de leur alimentation sont également un marqueur fort d’affranchissement et d’autonomie, avec un rite de passage obligé, lié à leur âge et leur tranche de vie. 

La vie étudiante : une transition qui façonne la notion de Bien-Manger

A ce titre, le Bien-Manger pour les étudiants revêt plusieurs dimensions :

  • Liées à leur éducation
  • Leur entourage
  • Leurs liens sociaux
  • Mais aussi leur niveau de « dé-cohabitation » (c’est-à-dire le temps depuis qu’ils ont quitté le domicile parental)  

Parmi les facteurs influençant l’alimentation des étudiants, internet a une place de choix. C’est une génération qui a une proximité particulière avec le monde du digital et des réseaux sociaux, proximité qui se ressent dans tous les aspects de leur vie quotidienne. 

Outre l’utilisation du digital pour avoir recours aux services de livraison de repas (uber eat, deliveroo, just eat …)., qui modifient la consommation hors domicile en la rendant plus rapide et plus simple, les réseaux sociaux sont source d’inspiration au quotidien. YouTube, Facebook Instagram et plus récemment le développement de la plateforme TikTok proposent des contenus variés tels que des recettes, des informations autour de la nutrition et la diététique, du contenu orienté « Junk Food”, des solutions pour répondre à des modes alternatifs de consommation (véganisme, régime cétogène1, flexitarisme, sans gluten, sans lactose, etc…  )…  Ils l’utilisent également pour avoir des informations sur des produits ou des méthodes de cuisine par exemple, pour tester des nouveaux produits, reproduire des recettes traditionnelles ou plus saines, voire apprendre à cuisiner les basiques. 

> C’est une offre diversifiée et personnalisée qu’ils côtoient au quotidien. La majorité trouve ces contenus intéressants et originaux tout en étant conscients que ce ne sont pas forcément des contenus qui prônent une alimentation équilibrée. 

Les réseaux sociaux peuvent-ils aider à Bien-Manger ?

Les réseaux sociaux offrent ainsi la possibilité d’exercer une influence positive sur l’alimentation des étudiants, et peuvent être d’excellents vecteurs de pédagogies pour accompagner les étudiants vers le Mieux Manger, à condition de bien identifier leurs besoins, contraintes, et attentes, mais aussi leurs habitudes.

> Pour aller plus loin sur cette thématique retrouvez notre livre blanc sur l’alimentation des étudiants téléchargeable ici. 

étudiants-alimentation

La Région Bretagne et Rennes Métropole participent au financement de cette étude en lien avec l’alimentation, le bien manger et l’innovation.

 

Ninon SireNinon Sire

Écrit par Ninon Sire

Ninon est chef de projet junior au Centre Culinaire Conseil #graphisme #design #creationdecontenus #communication #photographieculinaire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.
Un accès à un panorama des dernières tendances culinaires 
pour alimenter votre veille et vos réflexions autour de l’innovation agroalimentaire.

Recevez 1 newsletter / mois.